Tout temps passé a terre n'est qu'un intervalle de surface.

BISM stick gauge, le Mano atypique

Pour revenir à l’écriture, j’ai décidé de parler matos, encore.

Bon, tout simplement aussi parce que j’aime parler de ça, que je suis un Geek de la plongée,  et que vous êtes relativement nombreux à m’écrire des mails et des messages Hangouts pour me demander mon avis sur tel ou tel produit. Merci à vous de m’avoir poussé à reprendre ma plume mon clavier.


Et me voilà donc de retour pour vous parler de mon manomètre, qui n’a rien de conventionnel. Ce mano, c’est le BISM Stick Gauge, et il a été mon cadeau de Noël de l’an passé. Ce manomètre est assez peu courant en Europe,  et pour cause: il nous vient du Japon.

Et vous l’avez vu en photo, il est étrange ! C’est un… Bâtonnet. Rien à voir donc avec le manomètre conventionnel à aiguille que tous les autres fabriquants vendent.
Et ce bâtonnet possède tout simplement un ressort qui va se tendre selon la pression et m’indiquer plus ou moins ou j’en suis sûr une échelle graduée 50/100/200 bar.

Car oui, ce mano n’est pas le plus précis: disons à 15/20 bar près. Ce qui est largement suffisant lorsque on s’en sert de mano secondaire, couplé avec un ordinateur à gestion d’air comme la D6i que j’utilise (et en attendant que Aqualung m’envoie un i450T ou une i750t à tester 😉 je peux toujours rever)
Ce manomètre donc n’est pas forcément que je vais recommander comme moyen principale de vérifier votre air,  mais il est largement suffisant comme moyen de contrôle en sécurité. De plus le BISM Stick gauge possède un autre avantage, il est possible de vérifier son niveau d’air au touché: simplement en passant son doigt dessus,  on peut sentir où est ce que la bille de niveau se trouve sur l’échelle en comparant avec les autres billes de la graduation. Pratique en plongée de nuit ou tout simplement parce qu’on à rangé le mano sur le côté et qu’on ne souhaite pas tout dérouler pour vérifier. Un simple passage du pouce dessus permet de savoir où nous en sommes.  
Ensuite,  un autre avantage est sa durabilité. Alors qu’un mano à aiguille sera vraisemblablement à jeter lorsque l’aiguille sera decalibré ou bien coincée, le BISM Stick Gauge propose d’être ouvert pour changer le ressort fatigué par exemple.

Enfin, le dernier avantage et sans doute le plus important : ce mano à la classe. Tout simplement parce que sur voter bateaux e plongée, vous allez être le seul à le posséder. Tout le monde va vous regarder avec de gros yeux ronds, et les intégristes-puristes de la plongée à l’ancienne vont vous lancer un anathème sous prétexte que ce mano va vous tuer,  mais on s’en fiche, parce que encore une fois : ça a la classe !

Points positifs:
  • Très compact.
  • Possibilité de vérifier son air sans regarder le mano.
  • La durabilité.
  • Avoir la classe, et provoquer l’envie. Tout simplement.  

Points Négatifs :
  • Le prix.  
  • La disponibilité (importation seulement, jusqu’à preuve du contraire)
  • Pas assez précis pour en faire un mano principal.
Boutique en ligne
Prix
  • Environ 25000円 (soit environ 200€).

Classé dans :Équipement de plongée, Détendeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :